Le récit de Claire Avril au XTERRA Hawaï

Le XTERRA est un triathlon « cross » où la natation en eau libre est suivie par du VTT et de la course à pied sur un parcours de type trail. Lors du dernier XTERRA France, la Namuroise Claire Avril s’est qualifiée pour les Championnats du Monde organisés en octobre sur l’île de Maui, à Hawaï ! Voici son récit de l’XTERRA World Championship : « Une expérience hors normes ! »

Claire à l'arrivée du Xterra

Claire à l’arrivée du Xterra

Claire Avril : « Depuis notre départ à Bruxelles le 14/10 jusqu’à la fin de la course le 23/10, notre voyage à Hawaï ne fut pas de tout repos. Du retard dans chaque vol, des contrôles à n’en plus finir, des intempéries, le transport du VTT soldé par une roue et un disque voilés, la barrière de la langue nous empêchant de nous faire comprendre … Nous arrivons à destination fort fatigués et assez stressés.

La course ne se déroulant qu’en fin de séjour, nous profitons des quelques jours précédents pour nous détendre, visiter cette magnifique île mais surtout faire quelques reconnaissances des parcours VTT, trail et natation dans la baie de Honokahua, face au Ritz Carlton. Les vagues m’impressionnent déjà, le parcours VTT également par sa première grosse difficulté d’environ 12km pour arriver au sommet du volcan et enfin le trail, avec un enchaînement de relances dans une jungle exotique fort humide. Je comprends très vite que ça va piquer !

Mais voilà que 3 jours avant l’épreuve je ressens une grosse douleur au psoas qui ne fait qu’augmenter. Je me retrouve la veille du départ chez l’ostéo, sans pouvoir me déplacer normalement, impossible alors de courir. Le verdict : grosse élongation voir déchirure, le médecin me déconseille vraiment de prendre le départ sous peine de « rupture » (a-t-on bien compris ?). Grosse remise en question … L’objectif de la saison était en train de s’envoler. Après avoir pris de nombreux conseils (amis, spécialiste, famille), je décide de prendre le départ de la natation en me disant, on verra à la sortie de l’eau.

C’est alors que l’aventure commence. Sur la ligne, des vagues gigantesques comme je n’en ai jamais vu. Les pros démarrent et peinent déjà à entrer dans l’eau. Ensuite, les différentes catégories d’hommes amateurs, certains foncent, d’autres hésitent ou renoncent. Je les regarde en me demandant si c’est vraiment raisonnable. Mais j’y vais, après tout, c’est ça le Xterra ! Des murs de vagues de plus de 2m se dressent devant moi, il faut rester calme. Difficile d’évoluer en ligne droite car les remous nous empêchent de voir les bouées. J’hésite presque à rejoindre la plage de peur de me faire avaler par un dernier rouleau. Je sors en 33′39 (8′ de plus que d’ordinaire). Dans la transition je sens que la douleur au psoas est toujours là mais beaucoup moins intense. Je décide de partir en VTT.

Après le passage de plus 600 participants, le parcours ne ressemble plus qu’à une patinoire de boue à certains moments. Énormément de passages à pied, beaucoup d’arrêts pour décoller cette terre qui empêche la roue arrière de tourner, des prises de risques dans les descentes très glissantes. Un parcours exigent mais c’est pour ça qu’on est là ! Plus de douleur, le muscle est chaud ! Je suis motivée et j’adore ça. 2h50 de VTT (pour une reconnaisse tranquille faite en 2h30 …). Mais quand j’arrive dans le parc, je ne vois qu’un seul vélo placé sur mon rack ! Je comprends alors qu’il est possible de faire quelque chose.

Je suis fatiguée et j’ai peur d’allonger mes foulées. J’alterne course et marche dans les côtes, je profite de chaque ravito. Je me fais dépasser dans la dernière côte mais peu importe, je suis tellement contente d’arriver au bout ! Je passe les deniers mètres sur le sable et me voilà avec cette fameuse médaille et couronne de fleurs hawaïennes autour du cou !

3ème de ma catégorie, 6ème femme amateur et 192ème sur 690 participants ayant franchi la ligne. Quel soulagement d’avoir pris ce risque, notre corps est parfois surprenant !

Le Xterra : imprévus, risques, mental. C’est pour ça qu’on le fait 🙂

Merci à tous ceux qui m’ont permis de vivre cette expérience et qui m’ont suivi de près ou de loin dans cette épreuve ! Et plus particulièrement à mon club TRIGT – Arena Fuji Triathlon Team – Triathlon Club du Grand Tournaisis, mes sponsors, mon président Jacques Naveau et les autres amis spécialistes pour leurs conseils sur ma blessure. Merci enfin à Start-Today, à ma famille et  mon chéri Yves d’Harveng qui m’a toujours soutenu dans mes décisions. »

Bravo Claire !

Voir aussi :

  • Claire Avril qualifiée pour le XTERRA Hawaï (Start Today)
  • L’invitée : Claire Avril (Canal C)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s