Le triathlon se conjuguera au féminin la première semaine d’octobre

La Ligue Belge Francophone de Triathlon et Duathlon (LBFTD) organise, du 3 au 9 octobre, la première semaine du triathlon féminin destinée à promouvoir la pratique du triple effort chez les femmes. En ouverture de cette semaine, une journée spécifiquement dédiée au triathlon féminin sera mise sur pied le 1er octobre à Louvain-La-Neuve.

« L’initiative vise bien sûr à encourager la pratique sportive du triathlon, mais pas uniquement », explique Samuel Duquenne, le directeur sportif de la LBFTD. « Nous voulons également promouvoir d’autres rôles auprès de la gente féminine, comme l’arbitrage, la gestion d’un club ou encore la formation des jeunes triathlètes ».

Durant cette semaine, les clubs francophones proposeront des activités spécifiquement destinées aux dames. « Comme le club de Chièvres, qui, depuis cet été, organise pour les féminines des entraînements collectifs de natation, de technique de transitions et atelier réparation vélo », précise l’initiateur du projet qui souligne également l’engouement que commence à susciter le triathlon chez les femmes. « Le triple effort suit avec un peu de retard la même tendance que le jogging. Lors du dernier triathlon d’Opprebais, 60 participantes ont pris le départ, soit un ratio de 4 féminines sur 10 concurrents ».

Ce 1er octobre, en ouverture de la semaine du triathlon féminin, une journée Masterclass réservée aux dames sera organisée à Louvain-La-Neuve avec plusieurs activités au programme : technique de course à pied avec Yves d’Harveng, entraînement natation avec Yves Devillers, ancien entraîneur d’Alexandra Tondeur, et conférence débat avec Nathalie Esser, néophyte qui après seulement 3 mois d’initiation a disputé son tout premier triathlon le 4 septembre dernier.

« Toutes ces initiatives ont pour but de changer l’image de sport extrême et inaccessible qui colle encore au triathlon. Si pouvoir enchaîner natation, vélo et course à pieds reste une performance en soi, tout est histoire de progressivité », conclut Samuel Duquenne.

triathlon-feminin.be [avec BELGA]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s