Portrait d’une mordue de triathlon : Flore

Flore Hastir a 28 ans et habite Liège. Institutrice de formation, elle a notamment travaillé en tant que volontaire pendant un an en Haïti,  une expérience qui a « bouleversé (sa) vie et  (lui) a fait comprendre l’importance de se lancer des challenges, de suivre ses rêves, de vivre sa vie à fond. »

Aussi, l’opportunité de préparer le Triathlon Promo de Chièvres en bénéficiant de 3 mois d’encadrement pro lui a semblé « une opportunité en or. » Si sa candidature n’a pas été retenue, Flore a malgré tout saisi à pleines mains les opportunités offertes par les partenaires de l’action Triathlon Féminin. Voici le récit de ses premières semaines d’entraînement.

Flore : « Suite aux résultats du concours organisé par la LBFTD, l’envie de participer au triathlon de Chièvres était toujours présente. J’ai donc décidé de me lancer. Je suis suivie par Yves d’Harveng (Start Today) depuis 5 semaines. Il m’entraîne à distance, c’est-à-dire que nos contacts se font principalement par e-mail. Chaque dimanche, Yves m’envoie mon plan d’entraînement pour la semaine, plan adapté à mon profil, ainsi qu’à mes sensations et commentaires de la semaine précédente.

Jusqu’à présent, j’adore ! Mes semaines sont très variées et je prends du plaisir à exercer chaque discipline. Je viens de la course à pied, mais j’ai été agréablement surprise de voir que le vélo et la natation me plaisaient tout autant.

Flore pratique la course à pied depuis août 2015

Flore pratique la course à pied depuis août 2015

La natation constitue ma grosse faiblesse. D’ailleurs, en juin dernier, je ne savais pas nager le crawl. Je suis en plein apprentissage, ce n’est pas facile, mais je persévère. Je sais qu’on préconise de pratiquer le crawl lors d’un triathlon mais mon objectif personnel est plutôt de réussir à faire 200-250 mètres dans cette nage et de poursuivre avec la brasse le reste du parcours. Je prends des cours avec un professeur une fois par semaine et je m’exerce le reste du temps par moi-même.

Pour ce qui est du vélo et de la course-à-pied, j’essaye de m’entraîner avec mes proches lorsque c’est possible, ça rend les séances encore plus agréables. Rien de tel que de partager ses passions et ses expériences !

J’ai notamment participé à deux journées au féminin spécialement organisées en vue du triathlon de Chièvres. La séance multi-enchaînements (course-à-pied/vélo) du 12/07 s’est déroulée à Perwez, avec Yves d’Harveng. La deuxième journée a eu lieu à Chièvres, sur le lieu du triathlon. L’Endurance Team Chièvres et Thomas Loquet nous ont proposé : natation en eaux libres à la carrière de Maffle, vélo sur le circuit du triathlon, jogging cool et étirements. Mon petit débriefing quant à ces deux jours : très enrichissants (tant au niveau des exercices, que des transitions et des conseils reçus) en compagnie de professionnels à l’écoute, ainsi que d’autres femmes débutantes.

Je confirme que le triathlon est un sport très complet et je remarque me sentir encore mieux dans mon corps (et ma tête !) depuis que j’alterne les trois disciplines. Mon plus grand étonnement est de voir à quel point ce sport est devenu une drogue à mes yeux, en si peu de temps … »

Dans sa lettre de motivation, Flore nous confiait vouloir progresser bien sûr, s’éclater, mais aussi rendre son frère Renaud, triathlète, « fier d’elle » ; il peut, d’ores et déjà, l’être !

Une réflexion sur “Portrait d’une mordue de triathlon : Flore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s